La tendinite

La tendinite est un terme désignant l’inflammation d’un segment tendineux dans l’organisme. Elle peut survenir sur n’importe quel tendon. Cette inflammation est réactive à une lésion au niveau des fibres tendineuses.

Le mécanisme en cause est la sur-sollicitation. Celle-ci pourra avoir différentes origines :

-           Un effort répété : la mise en tension fréquente d’un segment tendineux ou musculaire, au travail ou au sport (par exemple : un dentiste pourra souffrir d’une tendinite du coude en raison de la répétition de gestes en ayant les bras tendu pour tenir ses ustensiles pendant toute la journée).

-          Un effort excessif : Une force trop importante appliquée sur le tendon pourra provoquer des microlésions qui entraîneront une inflammation réactionnelle. (par exemple : quelqu’un n’ayant pas l’habitude d’utiliser ses muscles qui commencera de la musculation de manière excessive, ou à l’inverse un haltérophile qui essaiera de trop repousser ses limites).

-          Des causes secondaires : Médication, infections dentaires, acidification alimentaire…

Cependant les personnes qui font le même effort ou le même travail ne développent pas tous une tendinopathie. Et c’est là que nous intervenons.

Le diagnostic ostéopathique permet d’établir s’il existe un déséquilibre au niveau articulaire ou postural (chaînes musculaires), et d’apprécier l’existence ou non de zones « verrouillées ».

En effet si une zone bouge moins en raison d’un blocage, pour un même mouvement, une personne pourra trop solliciter une partie de son corps en compensation.

Par exemple : Si quelqu’un a le poignet verrouillé par un blocage ostéopathique, il utilisera trop son coude pour compenser, et risquera de développer une tendinite du coude.

Cas clinique d’exemple :

Monsieur T. consulte pour une tendinite de l’épaule. Il pratique régulièrement le tennis.

L’examen révèle qu’il a subi une fracture de la clavicule du même côté il y a dix ans.

C’est en fait le blocage résiduel lié à ce traumatisme passé qui empêche le haut de son épaule de bouger correctement, il doit donc plus forcer sur le côté de son épaule lors de ses services (le mouvement est désaxé), et les tendons externes de son épaule s’inflamment ainsi en réaction.

Le traitement ne se fera donc pas sur le tendon concerné, mais sur sa clavicule et les articulations et tissus périphériques, afin de rétablir un mouvement homogène au niveau articulaire.

Ainsi, l’inflammation pourra progressivement diminuer jusqu’à disparaître complètement. Le corps pourra enfin se régénérer progressivement.

Il est à noter qu’il faut parfois du temps pour qu’une tendinite guérisse totalement si celle-ci était installée depuis des mois ou des années.

NB : Une tendinite installée depuis trop longtemps pourra entraîner une fibrose ou une calcification des tissus concernés. Tout comme une cicatrice se forme sur une blessure, si une tendinite est entretenue trop longtemps, le corps en réaction va en durcir progressivement les fibres. C'est une des façons dont peut apparaître un "blocage ostéopathique"; le corps verrouille une zone en raison de cette hyper-sollicitation, et doit ensuite compenser ailleurs, et ainsi de suite.

Cela constituera ensuite une mauvaise adaptation posturale, qui pourra entraîner de nouvelles tendinites, tensions, ou blocages à distance de celle-ci si elle n’est pas traitée correctement ! D’où l’intérêt d’un travail préventif et non uniquement symptomatique, en ostéopathie.