L'entorse

L’entorse est un traumatisme ligamentaire occasionné par un mouvement violent dépassant le jeu articulaire normal.

Le ligament est un tissu très dense, composé de longues molécules de collagène et lorsqu’il est étiré violemment il peut subir une rupture de celles-ci provoquant ainsi un mécanisme inflammatoire (qui est naturel pour que l’organisme puisse se réparer). Cette rupture peut être partielle, voire totale dans le cas d’entorses graves nécessitant de la chirurgie, elle peut aussi être associée à un arrachement osseux (là où s’insère le ligament).

L’ostéopathie aura un rôle important à jouer dans la récupération, et principalement afin d’éviter des récidives et de mauvaises adaptations posturales consécutives à ce traumatisme.

En effet, le traumatisme articulaire peut entraîner un blocage limitant le mouvement de la cheville, aussi on vérifiera que toutes les articulations de la cheville sont mobiles (il y a 26 os dans le pied !) afin que la récupération soit plus rapide, et sans contraintes adaptatives. Rétablir une circulation liquidienne optimale permet également d’améliorer les échanges entre les cellules afin d’accélérer sa récupération.

Il arrive également fréquemment qu’à la suite d’une entorse peu ou mal soignée, (ou trop immobilisée pendant sa période de récupération !), un raccourcissement des tissus entraîne une mauvaise adaptation posturale au niveau du bassin.

Il faudra alors corriger cette perte de mobilité et de souplesse, afin que le corps ne subisse pas d’autres troubles (une cheville verrouillée pourra par exemple entraîner des douleurs lombaires même 10 ans après. Explications ci-après).

Cas clinique d’exemple :

Monsieur C. se présente avec des douleurs importantes au niveau des lombaires, apparues depuis quelques mois et augmentant progressivement de jours en jours.

L’anamnèse révèle un antécédent d’entorse de cheville gauche au niveau du ligament latéral externe, plâtrée pendant 2 semaines en raison de sa gravité.

Ses douleurs lombaires sont plutôt du côté droit, « en barre » dans le bas de son dos.

En réalité son traumatisme a laissé un blocage au niveau de sa cheville, qui a tendance à le faire partir très légèrement du côté gauche au niveau postural. Son corps doit donc contrebalancer en utilisant majoritairement ses muscles lombaires droits. S’en suit une inflammation progressive en raison de son travail physique journalier.

Un traitement de la mobilité de sa cheville, associé à un travail tissulaire au niveau des ligaments de son bassin à droite, permettra de rétablir son équilibre. Il arrêtera de compenser en forçant involontairement sur le côté droit, et ses douleurs commenceront à diminuer en quelques jours, pour disparaître en quelques semaines.

N.B. : Un travail le plus tôt possible est préférable, notre rôle étant avant tout préventif, car quand les lésions deviennent anatomiques avec le temps (arthrose etc…), il est plus difficile de revenir entièrement à un stade antérieur, même si on peut dans la plupart des cas empêcher le problème d’empirer d’avantage !