L'approche énergétique

L'ostéopathie énergétique.

Sous les apparences solides, et le monde de formes dans lequel nous évoluons, la matière n'est pas si dense qu'elle le paraît.

En physique quantique, on décrit les structures que nous jugeons "solides" comme étant de simples processus, régis par une énergie interne de l'ordre de l'infiniment petit.

Ainsi, une simple pensée n'est pas totalement subjective, elle existe bel est bien comme un influx électrique circulant à travers le corps. Et ne se limitant pas à celui-ci.

Il en est de même pour le corps lui-même. Il apparaît divisé, mais pourtant, il fait fondamentalement partie de ce qui l'entoure, il est doucement intriqué à tout ce qui existe, malgré sa perception individuelle formatée.

De même, dans une échange entre deux personnes, il y a un dialogue énergétique qui s'installe. Le son est énergie, le corps est énergie, et la pensée aussi.

Le simple contact des mains d'un thérapeute se doit d'être empreint de douceur, et d'introduire cette notion d'échange qui se fait malgré nous, à travers nous, et dont nous ne sommes que partiellement conscients.

Depuis des millénaires, des guérisseurs, chamans, et autres, fondent leur pratique sur la simple apposition des mains. Avec succès.

Ici, on cherche à être un simple canal, qui laisse circuler cette énergie qui est notre essence, sans tenter de l'altérer où de lui donner la forme que nous voudrions voir en elle.

La méditation peut aider à ressentir ces effluves, et certains grands ostéopathes ont pratiqué le "diagnostique thermique manuel" sans toujours se rendre compte que derrière cette chaleur qui est perçue, se dissimule l'être lui-même, et l'énergie qui l'anime.

Puisque la moindre de nos cellules est composée de cette énergie, elle est la toile de fond de toute forme de guérison du corps physique.